LES GENS

Ils sont comme ils ont. Le grand kaléïdoscope.

La Foire du 27 à Rouillac

DSC_0158La belle poule


JCL_1768La marchande du marché.

JCL_1773Jour de sortie.

JCL_1805Jambons et re jambons.

JCL_1921La foire populaire.

DSC_0024Le banc d'asperges.

DSC_0035Jambons et jambons.

DSC_0113Plants de foire.


DSC_0126Banc de choux fleurs.

DSC_0139

 Le marchand de couleurs.

DSC_0020

 Les anguilles au beurre.

* * * * * * * 


Goldwing_Angoul_me_2018__4_


Goldwing_Angoul_me_2018__15_


Goldwing_Angoul_me_2018__25_


Goldwing_Angoul_me_2018__34_
The biker life.


Les Cars (3)On a soudain l'impression de croiser un "Parrain" retiré des affaires dans ce coin du Limousin. L'impression seulement, la pression redescend tout d'un coup, du coup.

 


P1000486
Jour de pluie, jour d'automne. Des couleurs certes mais un parapluie y fait ombrage.


Les Salles lav jan 2011 (2)

 

Monsieur promène son chien sur les trottoirs limousins
Monsieur passe devant l'autel sans un signe
Mais sait garder du respect il veut rester digne
A la promenade villageoise, il ne se trahira point.

 

LOUVRE PARIS AOUT 2012 (238)

Les générations se suivent et ne se ressemblent pas. Il y a un choc, mais les derniers doivent tant aux premiers. TAUPE dans la main, on re-signe quand même.


religion2
On m'avait avoué que la prière était usante. Prière de ne pas déranger !!!


JCL_2760
Les belles années.

Sergeac__21_

Sergeac__19_

A Sergeac en Dordogne, une vieille femme revient dans son village d'enfance qu'elle a quitté depuis longtemps. Elle le traverse au rythme de ses souvenirs. Puis elle s'immobilise devant sa maison de naissance, quelques larmes coulent sur son visage.

La Couarde en Ré Photos exterieures expo Oct2014 (18)

Chacun sa photo, chacun sa destination. Lui aime la pêche et il peut s'y consacrer plusieurs jours à temps plein, il emmène de quoi tenir. Elle, c'est plutôt le sable, la détente, l'idée des grands espaces, franchir des barrières et rêver.

Annecy Mai 2015 (1)

Regards. A chaque vie son regard, à chacun son âge où l'on porte ses yeux et ses pensées.

Annecy Mai 2015 (35)

Ah la vache, des paysannes au passage!

pECHEUR_EN_BROUSSAILLE

Le pêcheur est un homme sage qui se confond dans le paysage.

Morellet_Busserollles_a__1_

Un homme sur son chemin, il aime à parcourir toujours ce lien avec le mouvement. Sorti de chez lui, il rejoint la route communale où peut-être passeront ceux qu'il voit beaucoup moins depuis qu'il a cessé son activité il y a un bon bout de temps maintenant.

JCL_7069

Il remonte de son chantier de bois où il prépare le prochain hiver. La petite route est peu passagère, il se retournera deux fois à mon approche, mais continuera sans s'attarder. 

DSC_0018

Tout voile dehors, elle fend le jardin d'un pas franc vers son objectif prioritaire, rendre visite à sa voisine.

Annecy Mai 2015 (99)

Regards. La vie c'est la vue. Chacun sa portée, tous les angles sont bons.

 

Phare de la Baleine (19)

Le torse bombé, l’œil hardi, le pied audacieux, il longe l'immense océan en ignorant qu'il est un des précieux piliers de son avenir vital, il ne sait pas encore. Plus tard, il le regardera plus attentivement et essaiera de le préserver avec l'ensemble des humains.

Les Portes en Ré (21)

Les rues des Portes en Ré ont des tons pastels souvent, colorées par des menuiseries sur un modèle identique et courant. Quand j'ai surpris les riverains à s'habiller sur le même nuancier, j'en restai coi!

Phare de la Baleine (28)

Le contact a lieu, l'homme est étonné de voir un oiseau si peu craintif, l'oiseau est étonné de voir un homme si peu généreux en nourriture.

Saint Clément les Baleines (26)

Une photo souvenir de la balade du chien-chien à son pépère, et le chien à cheval sur le guidon du vélo boude, ne répondant pas aux intimes demandes à regarder l'objectif. Il ne regarde jamais les photos, c'est pas son dada!

Phare de la Baleine (34)

Certaines pêches sont sportives dit on! Dans le cas que nous examinons ici, c'est moins évident. C'est donc un mauvais exemple pour établir une certitude, il faudra observer de nouvelles attitudes où le corps est un peu plus mis à l'épreuve, c'est une recherche intéressante confiée à un groupe formé d'intellectuels reconnus et de retraités du sport de haut niveau. Pour ces derniers, les éléments se trouvent souvent devant un pastis dans les bistrots de Provence, là où la vie est un peu moins fatigante qu'ailleurs. Bon, ça va pas être facile tout ça!

Saint Marie de Ré (7)

Les voyageurs avec les petites valises passent par la grande porte, les voyageurs avec les grandes valises par la petite porte! Le train va entrer en gare. Et il sifflera une seule fois, le chef de gare siffle en permanence, lui.

JCL_0577

La vie coule en cœur de village
On peut se reposer sur son histoire, elle fût presque celle de nos ancêtres
Leurs racines puissantes ont fondé le passé,
Et la vie continue de s'écouler.

Les Portes en Ré (2)

Les Portes en Ré (4)

Les Portes en Ré (7)

Fin de saison aux Portes en Ré. Les touristes sont partis, les îliens se retrouvent entre eux et s'en trouvent heureux.

Saint Marie de Ré (28)

Au bord ou sur l'eau, l'océan captive, son attractivité navigue jusque dans nos rêves. Mais il faut apprivoiser la matière. En bon capitaine, un père fait découvrir les rudiments à son enfant, il tient bon la barre.

JCL_6747 (20)

Le chemin quotidien qui mène sur la petite place entre le puits et l'église, quelques courses auprès des marchands ambulants qui ne peuvent pas toujours se faufiler dans les ruelles  trop étroites du village.

Pressignac en Fev 2011 (15)

A regarder passer le temps, on apprend que rien n'est si riche que la curiosité. Un défaut pour certains, une qualité intrinsèque de la culture via l'empathie pour les plus experts.

P1000477

Le vieux portail défait comme la barrière des générations tant il reste fermé souvent. Vieillir c'est pourtant rassurant, le faire avec dignité est nourricier pour les plus jeunes qui savent regarder et accepter d'écouter certaines valeurs que les aînés aiment donner comme on le leur a transmis à eux-même. Certains diront que le portail s'est fait plus haut, plus infranchissable, pas toujours!

P1100708

guère buccolique, c'est l'endroit qui porte ce banc qui fait l'affaire.  Un endroit de passage où passent quelques copains pour passer un moment ensemble.

P1100780

Dans les bourgs comme en ville le voisinage est tout proche, c'est du porte à porte, c'est aussi l'assurance de ne pas souffrir de la solitude.

DSC_0198

Oui d'accord, il faut voter, je sais il faut accomplir son droit de vote. Alors, bon, heu....la droite, la gauche, heu extrême droite, extrême gauche, le milieu, ....le milieu droit, ...le milieu gauche, heu....les verts et les écologistes,... les patriotes, les européens convaincus, les européens réformistes, les chasseurs, .....je ne vois pas encore les pêcheurs mais ça pourrait venir, le front et les frasques, le parti et les parties, les frondeurs et les frontistes, les chrétiens et les crétins, les abolitionnistes et les libertaires, les centraliens et les dispersistes, mais encore les chiens et les loups, toute cette ménagerie de comédiens et d'acteurs, de dormeurs d'hémicycles et de profiteurs diplômés, de détourneurs et fraudeurs, de concentrationnistes de profit personnel, moi ça me fait trop peur. Je cours me cacher vite, vite....ils ont ouvert les bureaux de vote.

P1100771

La porte est toujours ouverte, toujours. Il faudrait un froid de canard pour qu'il la ferme. C'est tourné vers les autres qu'il finit sa vie, tout comme il l'a essentiellement menée. La cane accrochée au volet pour mieux se tenir dès qu'il franchit le seuil, souvent à la rencontre des voisins de passage devant son unique pièce de vie. La modestie en est le meilleur adjectif, tout comme sa personnalité.

PIC20150102195407

Une bande de jeunes, la visière version excellence, en haut et pour de bon. A regarder loin, à voir si ça brille au bon endroit.


DSC_0124 copie


DSC_0171

Ce n'est pas classique de croiser un violon, mais sur le pont des Arts, rien ne peut s'y opposer.

DSC_0065

Devant les bouquinistes maraudent les jeunes et fines cervelles.

DSC_0087

Auprès de mon arbre, j'attendais le bus, mais captivée par mon portable, j'en fis l'impasse, l'arbre ne m'aurait rien dit. Chapeau l'arbre!!!

DSC_0047

Roissy / Drancy ligne directe, les horaires sont sur le panneau, "Balian Saga" c'est la série très branchée, le voyage à Drancy en vaut la chandelle. Les poches sont de sortie, ça fait la promo et la mode n'a pas de frontières quand le couturier a trouvé de beaux modèles.

PARIS AOUT 2012 (2)


Direction Palais Royal / Les Arts Décoratifs. Manifestement, ils y retournent. L'essentiel a été retenu, les hommes s'en distinguent sous de multiples facettes pour de multiples raisons. Et c'est pas laid, souvent royal.

Roissy

Trafic, nous sommes dans le trafic. Planétaire, il troque les hommes à coups de trique. Pique à pique les corps poquent. A rendre amnésique, s'accroît le rythme, la mémoire est sans stock. Être des pions tel des tiques, erreur de rester énigmatique, mieux à devenir dynamique et espérer de rester unique.

Roissy (3)

Telle Cléopâtre elle croit le monde à ses pieds, sans doute le parfum de l'ignorance.

DSC_0081

J'avais dessiné sur le sable  Son doux visage qui me souriait
Et j'ai crié, crié : "Aline !", pour qu'elle revienne ... C'était Paris Plage, oui Mesdames Messieurs!!!

Ars en Ré (5)

Capitaine abandonné, ciré de pêche, barbe damnée.

La Couarde en Ré (121)

"Le rouge et le noir ne s'épousent-ils pas ?" chantait Brel. La preuve que oui, même si le rouge est prédominant et laisse le noir se faufiler l'air de rien, d'un tout petit rien.

Ars en Ré (9)

Une accélération soudaine à l'approche du clocher fit éclater le peloton. Seule à l'avant, la danseuse se campa sur son bicycle et bomba le torse pour faire honneur à son maillot.

Ars en Ré (12)

Ars en Ré (13)

Les pavés, une section difficile dans l'enfer du Nord, mais ici en Ré, ils sont trop ensoleillés pour avoir connu 68.

Phare de la Baleine (1)

Madame immortalise, Monsieur porte tout, même le regard.

Phare de la Baleine (7)

Quand la tour de Pise se croit au bord de l'Atlantique. Phare des Baleines. Ile de Ré.

La Couarde en Ré Oct2014 (23)

La Couarde en Ré Oct2014 (24)

Fin de saison aux Portes en Ré. Les touristes sont partis, les îliens se retrouvent entre eux et s'en trouvent heureux.

Vosges La Bresse Dec 1985 (10)

Un enfant s'immisce dans un décor improbable pour lui. Il veut vite devenir grand, comme tout le monde. Quand on ne sait pas!

dame eglise montemboeuf

Je vous trouve une certaine classe Madame! Vous avez été belle sans nul doute, vous avez marché de fière allure, vous avez eu des joies immenses et des moments difficiles que vous avez assumés avec dignité, vous avez traversé vôtre vie avec force mais élégance, je le vois, il suffit de savoir que vous avez vieilli mais que vous avez été tout cela. Respect Madame.

Photo 140

Un Dimanche au bord des près, le feuillage des arbres était notre parasol, un petit coin de parasol pour un petit coin de paradis, elle avait quelque chose d'un ange, il voulait être son prince.

P1100783

Dans nos villages, il est resté normal de se parler quand on ne se connaît pas. La convivialité existe, elle est courante.

Oradour Fanais en Juin 2012 (10)

A la lumière naturelle, quand elle rapièce les chaussettes, tout est encore à l'économie issue de l'éducation d'une autre génération.


Pêcheur Tardoire chabrot avril 08 (1)

Assis au bord de l'eau sous prétexte de pêcher, et se donner le temps de revoir passer le temps, penser mais pas ressasser, se souvenir que du beau et du bon, et puis revenir là, là où ne retient vraiment que le bon et le beau, assis au bord de l'eau, sous prétexte de pêcher.

ARGOL Bourg Juin 2014 (5)

ARGOL Bourg Juin 2014 (7)

La Mémoire et la Solitude. Quand la vie qui se termine toujours mal anticipe et laisse le chagrin comme quotidien.

Argol cimetière (1)

 

La mort est heureusement un mystère pour un enfant, ce qui l'entoure l'énigme qu'il est si difficile d'expliquer.

DSC_0206

On le voit à peine dans l’entrebâillement de sa porte. Il fait chaud, de sa cuisine fraîche il se distrait à regarder les passants qui passent. Au bord immédiat de la route, il a la chance d'y trouver une animation dont il se nourrit.

 Mouton Juillet 2012 (13)

Tirée à 4 épingles, elle en connait un rayon sur les pistes cyclables, celle qui mène au marché, munie de son sac à courses, de vélo.

Lesterps Juin 2012

Quand seul reste le moindre mouvement pour occuper ses journées.

Charente limousine Fev 2011 (54)

Ils ne veulent pas changer de voiture: "Pas à nôtre âge!". Et ça fait longtemps que ça dure. C'est rassurant de les voir arriver dans le bourg pour faire leurs commissions comme on dit. Et cette vieille 4L qui ne les lâchera pas. Pas à leur âge quand même !!!

Ruraux 2011

Endimanchée une vieille femme se rend à l'église. Elle a du mal à marcher, mais aidée par une béquille, elle doit accompagner sa meilleure amie à son dernier domicile. Elle ne peut s'empêcher de penser qu'elle aussi devra franchir les dernières portes du village, le parvis de l'église et le porche du cimetière. Elle pense aussi qu'elle a de la chance, car elle va continuer à voir ses petits et arrières petits enfants encore un peu, elle qui arrive encore à se tenir debout et profite des derniers moments de sa vie.

P1020703

Egaré dans cette immense épicerie, où rien ne ressemble à ce qu'il a connu dans la grosse partie de sa vie pour s'alimenter, il devra sans doute bientôt baisser pavillon, rien n'est fait ici pour qu'il s'en sorte vraiment.


P1090614 copie

Elle remonte la route comme elle remonte son temps, presque plus personne dans le hameau. C'est dans ses souvenirs qu'elle fait revivre le passé, rouvrir ces portes fermées tout le long de son parcours quotidien.

DSC_0004

Les jours sont si longs, les saisons sont si vite passées, combien de printemps encore?

 


_FP38514

 


_FP38558

 

 


_FP38559


Madame Dussubieux est octogénaire depuis plusieurs années. Quand elle va rincer son linge dans le Bandiat, c'est avec l'espoir de rencontrer des voisins et de discuter un peu. Cela la distrait, c'est une occasion de sortir de sa maison. Et les souvenirs des lavandières remontent quand les nouvelles du village passaient par le bord de la rivière.

 

 


André TF1 (2)

 

André TF1 (5)


Et André continue à faire ses repas dans la cheminée, 365 jours par an.

 


Marcou à table

Presque 500 jours que Marcou voyage, qu'il retourne en arrière et vit avec tous ces objets qu'il collectionnait, cinq cents qu'il a fait 100 métiers, qu'il a mis la main sur 100 outils qu'il avait appris à connaître au travers de des livres, 100 artisans qu'il a rencontré là haut, en bas, au delà des océans, sur les sommets des continents. Je pense à Marcou, il nous a laissé ici bas, mais il a sans doute bien fait, forcément c'est lui qui a choisi, il est libre Marcou.


_FP38482copie

Jean-Denis sait tout faire en mécanique, tout. Et les pannes viennent de très loin...

 


_FP38505copie

La caverne d'Ali Baba, tout est là pour que Jean-Denis vous dépanne, la gentillesse et l'envie de rendre service en prime à toute heure.

 

_FP38511copie

Toutes les époques du modernisme en terme de mécanisation sont aux abords de l'atelier. En faisant le tour, on retourne dans le passé et on refait l'histoire. Première pelleteuse, premier compresseur, vieux motoculteur, etc etc...

 


_JCL0940

Milou, ancien boulanger de Espinchal dans le Puy de Dôme, devant son four à pain, arrêté en 1993. Boulanger de montagne, il faisait les tournées dans les hameaux en dessus de 1150m d'altitude, été comme hiver entre les murs de neige.

_JCL0699

_JCL0715

_JCL0795

Et puis au dessous de la boulangerie, il y a Jean-Marie, 95 ans cette année, toujours disponible pour une petite anecdote, et même pour son histoire, quand il vendait des clous, des crampillons, du fil de fer, des pointes, du barbelé, des marteaux, des tournevis, des engrais pour le jardin, de la bouillie bordelaise, des graines et des plants, des conserves et des légumes, du fromage, du saucisson, du jambon, des pâtés et rillettes, des allumettes et des briquets, du gaz, de la toile émeri, du café, de la chicorée et des moulins, de la levure et de la présure, des sardines et du pilchar, du vin vieux et de la bière, de l'apéritif, de la Salers et de l'Avèze, ... toujours, toujours avec de la bonne humeur par dessus le marché.

Cézallier 10 Fév 2014 (155)

Aurélie est au bar et au service quand Marina est à la cuisson des cuisses de grenouille à l'Auberge de La Cabane sur la commune de Saint Alyre es Montagne, 1150m d'altitude, en haut de nulle part. Elles changent les rôles régulièrement. Cette spécialité est issue d'une transmission familiale de plusieurs générations. Elles en sont les garantes.

Cézallier 10 Fév 2014 (224)

Au cœur de la transmission des valeurs familiales de l'auberge de La Cabane, station gastronomique culte à 1150 m d'altitude de Saint Alyre ès Montagne, M Aubeuf et Nadine, son épouse, ont transmis à leurs 2 filles, l'amour du pays, la reconnaissance des valeurs qui s'y rattachent et dont est issue leur famille depuis des générations.

Daglan Mars 2011 (6)

C'est si calme au village, quelques bruits domestiques feutrés autour, l'après-midi est chaud et ensoleillé, une journée se passe, un livre fait voyager l'esprit l'espace d'un moment entre ses pierres chaudes. La vie s'écoule doucement.

Rapiéceuse

Rapiécer comme au temps de l'indispensable. Ne pas jeter, utiliser jusqu'au bout. Telle est le pli qu'elle a pris pour toujours. Ainsi un peu de consistance à cette journée.

ARGOL Bourg Juin 2014 (12)

Arroser quelques fleurs devant la tombe, et revenir dans une maison vide, triste sort.

DSC_0005

Il vous jure que tout va bien, tout n'a pas été refait à neuf, c'est sûr, mais le temps a passé, quelques déficiences sont nées, l'irréparable n'est pas encore arrivé. Alors tant bien que vaille, les jours qui restent seront toujours les bienvenus, au gré de la bonne conscience.

 


Oradour Fanais en Juin 2012 (4)

Tailleur de rosiers, fleurisse, fleurisse, chapeau américain, star des jardins, fleurisse, fleurisse, brume d'un matin, décor de cinéma, jour de chance, les parfums seront apprivoisés. Rose bonbon.

 

P1070246

Le chemin est devenu une petite route, les tracteurs et les voitures ont remplacé les charrettes, la maison au fond là-bas était une vieille étable, cette femme était une jeune fille qui est venue habiter sa maison pour son mariage. Elle est seule maintenant, tout a changé, tout s'est bouleversé.

DSC_0073

A s'asseoir sur un banc et regarder notre vie passer comme ces tourbillons d'eau lumineux sur ces petits rochers rugueux, à penser comment nous en sommes arrivés là malgré tout ce chemin, nous nous aimons encore beaucoup plus fort. Et nous reviendrons encore nous amuser d'avoir parcouru notre vie et de la refaire au doux bruissement de nos souvenirs.

Ostréiculture La Teste et bassin Sept 2012 (126)

Ostréiculteur, un métier devenu encore plus difficile quand les algues polluantes s'en mêlent.

 

DSC_0074x

Il était une fois, en des temps très lointains, un brave menuisier de Loire qui faisait sa besogne. Du matin au soir, quand son mal sournois et lancinant le laissait en paix, il fabriquait des scutes, les bateaux d'alors et des muids, foudres ou tonneaux. Les gens disaient de lui en se moquant un peu : « En voilà un qui met de l'eau dans son vin ! ». Remarque perfide, pour cet homme si tempérant.

 


DSC_0189 copie

En bord de Seine, contre un muret, quand on est inspiré...et artiste.


Pétarou man

Le moyen de locomotion répandu dans nos lointaines contrées est le "pétarou".
Et Dieu qu'il est utile.

Vie rurale Mai 2012 Croisements pano1

La route est si étroite que les promeneurs ne peuvent pas partager en même temps la voie. C'est l'agriculture qui prime, les accès sont limités au strict minimum.

P1020703

 Que c'est difficile de vieillir dans ces conditions.

P1080936

Toto et son chien sont inséparables.

DSC_02204

Elle pousse son sac sur roulettes, son caddie poussette. Et si le développement durable passait par là !!! Récupération d'un poussette usagée transformée en porteuse de courses...plutôt que prendre sa voiture! Mais tout cela dépend de la distance bien sûr.

 

Homme bar Mauléon

Regarder et s'inspirer, prendre un air de respiration. Passe le temps qu'on a trop et qui se rétrécit pourtant.

 

bREVILLE aOUT 2012

Qu'importe le tonneau pourvu qu'on aie l'ivresse. La vie ne le fût pas tant pour cette génération. Bien que le travail ne manquât pas et qu'après les rudes journées de travail, on savait goûter aux bonnes choses. L'ivresse ne fût donc pas celle de la vie mais elle accompagnait certains moments avec bonheur.

 

PANNET Madeleine Mars 2010 (17)

Madeleine est nonagénaire et elle continue à animer la maison de retraite et ses pensionnaires. Coquette, son chapeau de ses années folles lui convient bien. Sourire éternel, rire au coin de la bouche permanent, Madeleine est une princesse.

enfants campagne

La ruralité reste le poumon des sociabilités futures.

 

FEET Vannes 2011 (4)

Madame s'est faite belle pour aller à la rencontre de la spiritualité. Sur le parvis de l'église, l'élégance ne passe pas inaperçue, Dieu soit loué.

Habitation Oradour Fanais

La vieille femme est bien seule. La porte est presque continuellement ouverte, ça fait rentrer la vie chez elle, celle des autres qui continue à lui donner du courage et éloigne un peu la fin de son existence. C'est ce qu'elle dit.

homme vélo côte à pied grenord

Dure est la côte, à pied elle est moins usante, et ce n'est pas l'âge qui avance qui va arranger les choses. Mais quand il reste encore les jambes, le moral est soutenu.

 

Femme en route Fonsoumagne 287

Elle est partie à la fête, sa tenue colorée, son chapeau et son allure en témoignent. A la fête de la nature, aux premières éclaircies annonciatrices du prochain printemps, elle se dirige au berceau des premiers bourgeons, les primevères sont déjà passées, les fruitiers sentent monter la sève qui va les fleurir. C'est le rassemblement des couleurs et des fragrances où elle se rend car c'est un nouveau printemps qu'elle va déguster avec délice, elle s'est faite tout belle pour l'avènement.
 
 
 
Mounier Jeanne et Roger 13 mars 2010 (40)
 
 
Octogénaire confirmé, Roger parle de sa vie de quincailler comme une vie de contacts humains et de services qui l'ont rendu heureux. Il est juste à la retraite et ne voit plus la vie avec autant d'enthousiasme.
 
 
 
école de Bouex Mai 2012 (1)
 
L'ECOLE COMMUNALE.

Notre école républicaine est le fruit d’un long parcours qui commença à la Révolution française et qui s’est poursuivi tout au long du XIXe siècle pour aboutir aux grandes lois Ferry. L’école laïque permit aux plus pauvres, selon leur talent, d’accéder à des niveaux d’études jusque-là réservés aux plus riches et à la bourgeoisie. Le XXe siècle rendit notre école plus égalitaire grâce à « l’école unique» et en ouvrant à tous les portes du collège. Le XXIe siècle devra atténuer les différences dues au milieu social et familial.
 
 
Homme et cherretou Neuville 2011 (1)
 
Le convoi est lent, naturel et affectif.
Femme âgée Bussière Badil 2012
Maintenant seule, elle guette le moindre passage pour briser la solitude et partager sa peine.
SOLEX ET REMORQUE LA ROCHE
Convoi exceptionnel, surtout tracté par un merveilleux solex d'époque.
off nex (10)
Prendre de la hauteur pour chercher l'inspiration, les artistes vont faire leur cirque un peu plus tard.
DSC_0013
Le temps des jouets en bois, le cheval à bascule, des souvenirs lointains mais si bons à se remémorer.

DSC_0007

 

Parfois on trouve l'homme des prés. Solitaire et hors des sentiers battus, il bat la campagne et arpente champs et près. Souvent plus discret que celui ci, qui avec ses couleurs vives ne se rate pas dans le vert immense.


Thiezac cantal

Du pré à nos assiettes, il y a les hommes en blanc. Pas comme à l'hosto, mais à la consistance de certaines viandes ça nous  conduit inexorablement vers les blouses blanches, au mieux.

DSC_0083

 

Le pêcheur a pêché, pas devant l'éternel, juste devant un colvert qui préfère ça au chasseur sachant chasser.

Biarritz sept 2012 (27)

 

L'habitude d'aller à la rencontre des ruraux, et puis quelquefois les urbains qui s'aventurent à la campagne, mais pas n'importe quelle campagne, la MER. Les urbains ne se déplacent que endimanchés jusqu'aux chapeau. Mais c'est tellement"couleur", tellement chic ces gens qui s'iodent, qui viennent manger des fruits de mer et des "Papin" No4. Il faut bien toutes ces différences pour savoir qu'il y en a. Il faut bien toutes ces différences pour apprécier les siennes.

Villageois en discussion (1)

 

Tout le monde se connait à la campagne. Il y a des avantages et des inconvenients. Pour les avantages certains, disons que personne ne s'ignore, le respect résiste, et quand on a pris le temps de la retraite, les conversations peuvent se prolonger, mais surtout elles sont quotidiennes et contrarient l'isolement, alors qu'en ville, souvent, cet isolement est paradoxalement bien présent.

Empuré 0415 (103)

Dimanche dans un petit village charentais, là où les gens sortent encore pour se rencontrer quand le soleil les y invite, au détour de l'église, du lavoir, partout où leurs ancêtres ont fait leur histoire. Ils se la racontent au fil de leurs souvenirs et de ceux qui leur ont été transmis.

Costume detective

Inspecteur, quand on a encore de la vapeur, c'est le bonheur. A en croire ce pas volontaire et cette posture bien rigide, il est toujours l'heure d'être à la même hauteur.

Cygnes Dec 2012 L'Houmeau

Etonnante cette belle rencontre entre un homme noir vêtu de noir avec une casquette blanche et 2 cygnes tout blancs avec un masque noir derrière le bec. C'est un vrai contraste, et c'est bien ça qui fait la diversité et la beauté du monde vivant.

femme relax village vitrac

Le village est calme, la rue peu passagère. Le banc est stratégique pour se distraire du moindre mouvement. Et pourtant les journées sont longues car les voisins disparaissent les uns après les autres.

Homme au banc Pranzac

 

Le banc est tout près de la rivière comme si cet homme assis là était venu se repasser sa vie qui s'écoule et s'en va.er le cours de sa vie qui s'écoule et s'en va.

Germaine Mars 2013 (10)

 

 

 

 

 

 

Les tous premiers rayons de soleil de Mars. La protection est de paille, tout à fait efficace.

fILLETTE COLOREE (1)

Les regards des enfants ne souffrent pas de mise en scène. Ils sont directs et parlants.

fILLETTE COLOREE

Les regards des enfants ne souffrent pas de mise en scène. Ils sont directs et parlants.

LOUVRE PARIS AOUT 2012 (34)

Maître Corbeau de son arbre descendu, tenait en son bec un crouton. Une femme, de fatigue assoupie, se laissa dérober sans mal et ne s'en rendit pas compte. Ici le corbeau est vainqueur, La Fontaine est désabusé...paraît il!

LOUVRE PARIS AOUT 2012 (58)

Au bal des oiseaux, ce qu'on offre, ce sont des bouquets.

femme au vélo monte

La descente fût sa jeunesse, gaie et chantante, le regard vif et circulaire, sur une tête relevée et fière, séduisante et habillée en couleurs. La remontée est sa vieillesse, à pied, plus difficile, l'allure moins enlevée, le regard juste devant elle, porté sur le creux de cette route qui était un chemin, un châle préservant ses épaules moins altières, les motifs plus réservés de ses habits. Une vie c'est comme ça, c'est au tour des autres de faire la boucle.

San Sebastian Sept 2012 (19)

Est ce jour de chance à San Sebastian. Encore perdu, la chance n'est pas au rendez-vous. Il faut s'y prendre bien à l'avance. Et ce n'est pas garanti.

San Sebastian Sept 2012 (24)

Un café, de la nonchalance, un regard vague, mais sous le soleil espagnol elle attend la soirée qui reprendra ses droits et la vie s'éclairera de nouveau.

San Sebastian Sept 2012 (23)

Juste une glace, un petit bonheur partagé entre une maman et sa petite fille. Simplement mais sûrement.

Saulgond Juin 2012

Le chat se prélasse, le temps est doux, comme l'est aussi la vie de sa maîtresse discrète dans l'encadrement sombre de la fenêtre.

DSC_0003

Les jours sont si longs, les saisons sont si vite passées, combien de printemps encore?

Bussiere Badil 08 2013 (1)

Les visiteurs sont rares, le village est presque à l'abandon. Dès qu'une voiture passe, il faut saisir l'occasion de discuter un moment.

DSC_0093

Certains pêcheurs estiment faire du sport en pratiquant ce loisir, certes il faut s'y rendre au milieu du déversoir, mais là manifestement, c'est un moment de détente, la posture en atteste.

Bussiere Badil 08 2013 (4)

Quel est donc le drôle d'oiseau qui a lâché une graine de tomate ici, au bord de route ?

ALLANCHE Auvergne 2009 Estive (30)

Beaucoup de monde à la Fête de l'Estive à Allanche. Grande manifestation populaire, où chacun utilise son propre mode de transport et de sécurité antivol.

ALLANCHE Auvergne 2009 Estive (78)

A la Fête de l'Estive à Allanche, il y a ceux qui veulent rester traditionnels jusqu'au bout.


Gitans miniatures France Warangot (7)
Les poèmes inachevés,
Les chansons aux rimes hautaines,

Les haltes au bord des fontaines,
Les chants et les bonheurs rêvés ;

Tout prend une voix et m'invite
A recommencer le chemin,
Tout me paraît tendre la main...
Mais la vision passe vite.

Extrait Poème de Albert GLATIGNY.

 

 Soudat fête coeurs 2013 (24)

Une dame passe, le reflet donne une impression de désinvolture, elle flâne, ces vieilles chaussures et leurs accessoires ne retiennent pas son attention, l'élégance a d'autres priorités.

 Biarritz sept 2012 (13)

Au rocher de la vierge à Biarritz, une femme ne l'étant sans doute plus, dit à son ami qu'elle voulait prendre en photo: " Regarde par là, regarde, le petit oiseau va sortir". Voilà comment il se transforma aussitôt en petit oiseau dès que qu'elle appuya sur le déclic. Bien entendu, sa virginité ne dépend pas du petit oiseau, lui ne lui fît pas la même blague... Le site du rocher de la vierge à Biarritz a connu beaucoup d'autres histoires comme celle-ci.

San Sebastian Sept 2012 (8)

 

San Sebastian Sept 2012 (10)

Un homme statufié sur les allées de San Sebastian, des gens qui passent, mouvement urbain quotidien, ceux qui ne prêtent pas attention, et ceux qui décryptent la posture et le soin apporté à celui qui veut casser le rythme de l'indifférence et de la remise en question.

Gitans miniatures France Warangot (11)

Aux lunettes d'aviateur se confond une élégance d'actualité. La mode.

Brest Juin 2014 (49)

Jupe ou pantalon, short et autres, l'étalage est dans nos rues et fait foi de diversité.

Brest Juin 2014 (55)

Le rouge et le noir ne s'épousent ils pas?

jAZY bONIFACE ETC

Hossegor, rue principale, une terrasse de café, des amis autour d'un verre, Michel Jazy et André Boniface avec quelques copains, juste une partie de l'anthologie du sport français!

Biarritz sept 2012 (32)

La belle saison s'annonce timidement, les terrasses se meublent, certains s'y invitent et redécouvrent le plaisir de la rue, les rencontres fortuites, et le plaisir du spectacle de la mouvance humaine.

 

DSC_0026

Rencontre impromptue mais voulue et nécessaire. Le village garde des notions de lien social comme autrefois. Et comme vous le voyez, la génération est celle d'avant, sans doute non rompue aux réseaux sociaux tels qu'on les conçoit maintenant, plus au réel qu'au virtuel. Mais c'est ici qu'on en parle, alors chacun son progrès, mais chacun sa citoyenneté et son rôle à tenir dans nôtre puzzle.

Brest Juin 2014 (47)

 

Aux lunettes d'aviateur se confond une élégance d'actualité. La mode.

Blanc sur blanc et chapeau blanc, lunettes noires, la classe.

Audierne plage Père enfant Juin 2014 (1)

Audierne plage Père enfant Juin 2014 (4)

L' Homme et l'Enfant.
Sur une aire de jeu entre le sable et l'eau, le cerf volant fait le lien entre l'envie de jouer et le besoin d'aimer.

Brest Juin 2014 (73)

Brest Juin 2014 (74)

A la terrasse des cafés, les filles ont fière allure

Devant leurs pensées elles y paraissent si sures

Elles refont le monde sans toujours y mettre les hommes

Pour qui elles s’ingénient pourtant à les garder métronomes

Quand pour meubler leur quotidien elles en font leur parure

Avec ce luxe de leur ravir la responsabilité de notre futur

La Coquille (9)

La Coquille (10)

Accrochée à son journal, mais aussi à la vie du village !!!

 

******

Dax 1980 (1)

Dax 1980 (2)

Dax 1980 (3)

Dax 1980

En 1980, il y a 34 ans, les Fêtes de Dax, avec quelques illuminés par "plus soif", les bandas et les amazones. Du pur produit landais pour ces messieurs, qui ne sont pas en goguette il faut bien le dire.

*****

Collobrières Var (9)

Collobrières Var (11)

Il est long le temps, il est long d'attendre quand on fait semblant de ne pas savoir ce qu'on attend vraiment.

Homme et son chien vaux 10 Mai 2008 (1)

Quelquefois c'est le chien qui promène son maître.

P1100772

Un toit couvert de tuiles romanes en assez bon état, un crépi crème clair bien égal, une large bande de fausses pierres collées, un arrondi de porte qui ressort du lot, associée à un rectangle plat d'apport de lumière avec son appui de dégagement d'eau pluviale, c'est une maison banale avec ses menuiseries à la peinture ancienne. A sa fenêtre, un home qui regarde, tout est banal en fait, il n'y avait pas de quoi faire une photo, sauf de raconter toutes les banalités que nous croisons chaque jour et qui feraient de nous des gens tristes, pour ceux qui ne font que voir et ne jamais regarder. Mais pour cet homme, peut-être que le fait d'avoir été pris en photo lui a donné ce brin d'originalité qui a fait de sa propre journée un jour un peu moins ordinaire. Qui sait!

***********

LA PROCESSION BLEUE

JCL_0498 (29)

JCL_0169 (48)

 *******************************************************************

Athlétisme. Nouveau stade à Angoulême.

DSC_0007